Capitalisant sur une expérience de 10 ans avec des investisseurs privés, Livelihoods lance un 3ème Fonds Carbone pour aider entreprises, investisseurs financiers et villes à accélérer l’action climat et générer un impact social à grande échelle.

Le Troisième Fonds Carbone Livelihoods (LCF3) vise un objectif d’investissement de 100 millions d’euros pour améliorer la vie de 2 millions de bénéficiaires dans les pays en développement, tout en générant jusqu’à 23 millions de crédits carbone sur la durée totale du fonds. Dans la continuité du Fonds Carbone Livelihoods #1 (LCF1,2011) et du Fonds Carbone Livelihoods #2 (LCF2,2017), ce nouveau fonds à impact investira dans des projets communautaires pour la restauration des écosystèmes naturels, l’agroforesterie et l’agriculture régénérative.

Les entreprises du secteur privé s’engagent de plus en plus dans la lutte contre le changement climatique en transformant leurs modèles économiques pour réussir la transition vers le développement durable ainsi qu’en prenant des engagements forts pour atteindre la neutralité carbone. Le secteur privé renforce ses engagements en matière de réduction et de compensation des émissions carbone et explore en parallèle des solutions financières novatrices pour concrétiser sa transition vers la neutralité.

La « blended finance » (finance mixte) jouera un rôle clé pour accélérer la transition vers un modèle économique bas carbone. L’allocation de capitaux par les investisseurs financiers étant de plus en plus guidée par des critères d’investissement durable, ces investisseurs jouent un rôle clé pour financer l’action climatique à grande échelle et mener la voie vers la neutralité carbone.

Le Fonds Carbone Livelihoods est un fonds d’investissement à impact, financé depuis 2011 par des entreprises privées, grâce à un modèle d’investissement unique qui tire parti de l’économie bas carbone pour financer la restauration et la conservation des écosystèmes naturels afin d’améliorer les moyens de subsistance et la résilience climatique des communautés rurales qui subissent les effets du réchauffement planétaire de manière disproportionnée. 

UNE NOUVELLE CLASSE D’ACTIFS AXÉE SUR LE CLIMAT

Un modèle d’investissement évolutif pour répondre à l’appétit des entreprises et des investisseurs financiers pour les investissements climat

Grâce à des partenariats long terme avec des porteurs de projets (ONG, entreprises sociales, etc.), LCF1 & LCF2 préfinancent des projets carbone[1] à grande échelle pour restaurer et conserver les écosystèmes dégradés, en étroite collaboration avec les communautés locales. Ces projets contribuent à la séquestration/ou à l’évitement des émissions de GES dans les arbres nouvellement plantés, les sols restaurés, la réduction des émissions de méthane ou le ralentissement de la déforestation, entre autres.

En finançant directement ces activités de restauration, LCF1 et LCF2 génèrent un volume équivalent de crédits carbone certifiés aux plus hauts standards internationaux, qui correspondent aux unités d’émissions de GES séquestrées/évitées grâce à ces projets carbone. La restauration des écosystèmes naturels dégradés génère de nombreux co-bénéfices pour les communautés locales, tels qu’une alimentation diversifiée grâce aux arbres fruitiers plantés ou un meilleur rendement agricole grâce à l’adoption de pratiques agricoles durables ainsi que la conservation de la biodiversité pour la planète. Ces bénéfices constituent une forte incitation et motivation pour les communautés locales de s’investir dans la préservation des écosystèmes restaurés, qui est une condition préalable essentielle pour construire les projets carbone LCF1 et LCF2 sur le long terme.

[1] LCF investit dans 3 types de projets : foresterie/agroforesterie, mangrove et habitats naturels côtiers, énergie renouvelable.

 

UN MODÈLE ÉCONOMIQUE UNIQUE QUI ALLIE RENTABILITÉ ET IMPACT À ÉCHELLE

Le Fonds Carbone Livelihoods #3 s’appuiera sur les modèles d’investissement uniques des précédents fonds LCF1 et LCF2 :

  • Permettre aux investisseurs de réussir la transition vers la neutralité carbone grâce à des crédits carbone générés par un large portefeuille de projets et un modèle d’investissement mutualiste (plusieurs investisseurs) afin de réduire les risques d’investissement (nombre et typologie de projets, diversification géographique).
  • Des crédits carbone certifiés aux meilleurs standards internationaux (Gold Standard, Verra). Ils sont mesurés selon des méthodologies reconnues par l’ONU et vérifiés par des auditeurs agréés. Les autres impacts sociaux et environnementaux sont également mesurés en utilisant la grille des Objectifs de Développement Durable (ODD) définis par les Nations Unies.
  • La participation à LCF se fait sous la forme d’une ligne d’investissement dans un véhicule financier dédié. L’entreprise reçoit en échange des livraisons annuelles de crédits carbone proportionnellement au montant de son investissement.
  • Permettre aux investisseurs financiers de bénéficier en toute sécurité de rendements négociés sur les marchés du carbone grâce à des accords d’achat de crédits fermes et long terme avec un ou plusieurs acheteurs de crédits carbone, y compris les investisseurs corporates de LCF3, afin de monétiser les dividendes carbone des investisseurs financiers provenant de LCF3.
  • Générer un impact social, économique et environnemental supplémentaire sur les communautés rurales.

Le Fonds Carbone Livelihoods #3 vise une clôture fin 2020.

UN MODÈLE D’INVESTISSEMENT S’APPUYANT SUR 10 ANS D’INVESTISSEMENT À IMPACT

Un bilan d’investissement audité par un tiers pour accélérer l’action climat

Le Fonds Carbone Livelihoods #1 et le Fonds Carbone Livelihoods #2 (deux compartiments étanches d’une SICAV-SIF basée au Luxembourg) s’inscrivent dans une trajectoire de passage à échelle, encouragés d’une part par un contexte général favorable à l’investissement dans une nouvelle classe d’actifs centrée sur le climat et, d’autre part, par la réussite de son modèle opérationnel depuis près d’une décennie. Depuis la création du premier Fonds Carbone Livelihoods en 2011 (LCF1), les livraisons annuelles de crédits carbone ont été supérieures aux prévisions du fonds.

Les Fonds Carbone Livelihoods ont été soutenus par 10 entreprises privées qui se sont engagées à compenser leurs émissions carbone, tout en générant un impact social et économique sur les communautés les plus vulnérables. A ce jour, ces fonds sont soutenus par Danone, SAP, Hermès, Crédit Agricole, Michelin, Voyageurs du Monde, Groupe Caisse des Dépôts, La Poste, Firmenich et Schneider Electric.

« Notre expérience dans les fonds d’investissement à impact nous incite à croire fermement en la faisabilité de projets carbone à grande échelle qui génèrent également un impact social et économique durable sur les communautés rurales des pays en développement.  Il y a dix ans, au Sénégal, nous avons mobilisé 100 000 villageois pour la restauration des écosystèmes de mangroves dégradés, avec l’ONG sénégalaise Océanium. Ces villageois ont planté 80 millions de palétuviers sur une superficie de 10 000 ha, égale à la surface de Paris. Une étude d’impact menée en 2018 auprès de ces mêmes communautés a mis en évidence les bénéfices de la restauration dans leur vie quotidienne : 95% des villageois ont exprimé au moins un impact positif de la restauration de la mangrove sur leur vie, parmi lesquels une augmentation des stocks de poissons, estimée à plus de 4 200 tonnes par an, ainsi qu’une augmentation de plus de 10% du rendement des cultures grâce à une salinité réduite des rizières. Nous voyons la même dynamique à travers notre portefeuille de projets en Inde, au Kenya et ailleurs « , partage Bernard Giraud, Président et Co-Fondateur de Livelihoods.

 

À PROPOS DE LA CERTIFICATION DES CRÉDITS CARBONE ISSUS DES PROJETS LIVELIHOODS

Les crédits carbone générés par les projets Livelihoods sont certifiés auprès de Gold Standard (créé par WWF) et Verra (précédemment VCS-Verified Carbon Standard). Cette certification garantit que l’impact climatique d’un projet a été rigoureusement mesuré selon des méthodologies reconnues à l’international. L’un des principaux critères d’émission de crédits carbone pour cette certification est « l’additionnalité », c’est-à-dire que l’unité de séquestration/évitement du carbone ne se serait pas produite dans un scénario de statu quo, sans le financement de cette unité de séquestration/évitement du carbone. D’autres impacts sociaux et environnementaux des projets sont également mesurés à travers la grille des Objectifs de Développement Durable des Nations Unies (ODD).

À PROPOS DES FONDS LIVELIHOODS

  • Les Fonds Carbone Livelihoods (LCF) :

Les Fonds Carbone Livelihoods ont été créés par des entreprises privées dans le but de générer un impact social, environnemental et économique en Afrique, en Asie et en Amérique latine. Livelihoods travaille en partenariat avec des entreprises privées, des ONG, des institutions publiques et des experts pour construire des coalitions public-privé et développer des projets à grande valeur pour tous : amélioration des moyens de subsistance des communautés rurales, préservation des écosystèmes naturels (préservation de la nature et de l’eau, séquestration du CO2), approvisionnement durable et crédits carbone de qualité pour les entreprises. Les Fonds Carbone Livelihoods pré-financent les projets auprès de développeurs de projets rigoureusement sélectionnés, pour une mise en œuvre à grande échelle sur une période de 10 à 20 ans. Le rendement des fonds est orienté sur les résultats afin de garantir des résultats sociaux, environnementaux et économiques tangibles. Créé en 2011, le premier Fonds carbone Livelihoods a investi 40 millions d’euros dans la restauration des mangroves, l’agroforesterie et autres projets d’énergie rurale renouvelable. En 2017, le deuxième Fonds Carbone Livelihoods a accéléré le développement de ces projets, avec un investissement supplémentaire de 65 millions d’euros.

  • Le Fonds Livelihoods pour l’Agriculture Familiale (L3F)

Le Fonds Livelihoods pour l’Agriculture Familiale a été créé en 2015 avec Danone et Mars, puis rejoint par Firmenich et Veolia. L3F est né de la conviction que la dégradation de l’environnement, le changement climatique et la pauvreté rurale sont interdépendants : le fonds propose une nouvelle approche pour transformer les chaînes d’approvisionnement des entreprises tout en améliorant la vie des petits exploitants agricoles, afin d’adresser l’ensemble ces enjeux simultanément. Grâce à ce fonds, nous investissons dans des projets à grande échelle qui permettent aux petits agriculteurs d’augmenter leurs rendements, de produire des produits de meilleure qualité, grâce à des pratiques agricoles durables à grande échelle. L’objectif : renforcer les liens entre les agriculteurs et les chaînes d’approvisionnement des entreprises. L3F cible les matières premières qui sont principalement produites par les petits exploitants agricoles et fortement impactées par les questions environnementales, sociales et économiques, telles que le cacao, l’huile de palme, la vanille, le lait, le sucre, la noix de coco, l’eau (préservation des bassins versants). Ce fonds investit 120 millions d’euros sur 10 ans et reçoit un retour sur investissement fondé sur les résultats afin de garantir un impact social, économique et environnemental tangible.

Actualités
novembre 26, 2019

INTERVIEW DE BERNARD GIRAUD SUR LE NOUVEAU FONDS LCF3 :
« Le modèle d’investissement Livelihoods a maintenant une maturité suffisante pour changer d’échelle »

Avec 10 ans d’expérience d’investissements carbone dans de grands projets en Afrique, Asie et Amérique…
Read More
Actualités
novembre 26, 2019

L’ACTION CLIMAT SUR LE POINT DE BASCULE :
Lancement du 3ème Fonds Carbone Livelihoods

Capitalisant sur une expérience de 10 ans avec des investisseurs privés, Livelihoods lance un 3ème…
Read More
Actualités
novembre 4, 2019

We are hiring a Senior Agroecologist
& Program coordinator

Ready to make a change for the livelihoods of smallholder farmers while preserving natural resources?…
Read More
Share This