Faisons converger nos efforts

Pour l’action climatique, la lutte contre la pauvreté & la restauration des écosystèmes

Appel des Fonds Livelihoods pour la COP24

L’urgence d’agir n’a jamais été aussi grande pour inverser la tendance qui conduira à un réchauffement supérieur à 2°C avec toutes les conséquences que personne ne peut ignorer. Malgré les difficultés ou le renoncement de certains, le mouvement s’amplifie et se généralise. Un peu partout dans le monde, des citoyens, des villes, des entreprises, des associations, des Etats, sont engagés pour inventer de nouveaux modèles de production et de consommation, plus économes en ressources naturelles.
Il est plus que jamais nécessaire d’accélérer, de faire converger les efforts en soutenant les modèles qui permettent de passer à l’échelle.

Depuis plusieurs années, nos entreprises sont fortement engagées dans la réduction de leur empreinte carbone dans leur propre domaine d’activité. Elle se sont mobilisées au sein des Fonds Livelihoods pour relever le défi climatique et celui de la lutte contre la pauvreté. En 10 ans, les investissements des Fonds Livelihoods ont permis de restaurer des dizaines de milliers d’hectares de terres agricoles dégradées et de mangroves, de planter des millions d’arbres, et d’améliorer durablement les conditions de vie de populations rurales en Afrique, Asie et Amérique latine. Tous ces projets contribuent à l’action climatique avec le stockage massif de carbone dans les écosystèmes naturels et les émissions évitées mais aussi à la préservation des ressources en eau et de la biodiversité, autant d’enjeux majeurs pour la vie des générations à venir.

Ces acquis sont le résultat d’un modèle original d’investissement à impact qui mobilise des entreprises, des ONGs et des institutions financières publiques et privées pour atteindre des échelles et des impacts significatifs. Ces coalitions réunissent des partenaires qui décident d’agir ensemble avec des objectifs précis. Elles réussissent parce qu’elles sont conçues pour que chaque partenaire y trouve son intérêt et contribue à l’intérêt général :

  • les entreprises participent au financement et réduisant leur empreinte carbone ou en développant des filières durables d’approvisionnement agricole à haute valeur sociale et écologique,
  • les ONGs partenaires mettent en œuvre et obtiennent les moyens de déployer sur la durée des projets à grande échelle,
  • les institutions financières publiques et privées permettent accroître la taille et l’impact des projets et reçoivent une rémunération raisonnable pour leur investissement.

Au final, le ratio coût-efficacité et le niveau de risque sont nettement améliorés pour l’ensemble des acteurs privés et publics.

En réunissant leurs forces au sein de ces coalitions, les partenaires des Fonds Livelihoods ont commencé à tracer une voie nouvelle, non seulement sur le financement des projets mais encore davantage sur leur structuration et leur réalisation. D’autres initiatives de modèles « hybrides » se multiplient dans le même esprit. Elles doivent être davantage soutenues et encouragées.
Nous saluons les participants à la prochaine COP en particulier les représentants des gouvernements et institutions soutenant l’accord de Paris qui souhaitent s’engager fortement dans cette voie et mobiliser des moyens significatifs sur ces modèles innovants, avec des critères permettant leur mise en œuvre effective et rapide.
En ce qui concerne les Fonds Livelihoods, nous nous engageons à poursuivre et intensifier nos efforts pour y contribuer avec tous ceux qui partagent cette conviction.

Les investisseurs des Fonds Livelihoods

Les partenaires des Fonds Livelihoods

Agence Française de Développement (AFD) – Agresta – Barry Callebaut – Brookside Dairy – Centre de Coopération Internationale en Recherche Agronomique pour le Développement (CIRAD) – Climate Pal/ Ecoact – Conservancy International (CI) – Fanamby de Madagascar – Fonds pour le développement rural du Mexique (FIRA) – Fonds Français pour l’Environnement Mondial (FFEM) – Franklin Baker – FundaEco du Guatemala – GIZ – Gold Standard – Gouvernement du Guatemala – Banque Interaméricaine de Développement (IDB) – Fondation pour le développement rural intégré des Philippines (IRDF) – Institut pour le travail & la famille du Pérou (ITYF) – Union Internationale pour la Conservation de la Nature (IUCN) – Groupe Mahindra – Missouri Botanical Garden – Fondation Naandi d’Inde – News Wildlife d’Inde – Oceanium du Sénégal – Prova – Rabobank – Convention Ramsar sur les zones humides – Agence brésilienne de développement des PME (SEBRAE) – Ministère du développement rural et de l’agribusiness du Mexique (SEDRAE) – SOS Sahel – tiipaalga du Burkina Faso – The Nature Conservancy (TNC) – Unique Forestry & Land Use – Verra – Vi Agroforestry d’Afrique de l’Est & de Suède – Centre Mondial d’Agroforesterie (ICRAF) – Yagasu d’Indonesie.

Photo : Hellio-Vaningen / Livelihoods Funds.

Share This