Actualités

Interview: Le projet Livelihoods-Caruanas contribue à la pérennité de notre activité

By février 16, 2018 No Comments

Interview de Ricardo Vasques, Directeur Général de Danone Eaux Brésil.

Bonafont, une marque de Danone, a une usine d’embouteillage d’eau minérale à Tingua, à 60 km en amont de Rio de Janeiro. Avec le projet Livelihoods-Caruanas, porté par Bonafont, le Fonds Livelihoods pour l’Agriculture Familiale et le Sebrae, les agriculteurs vivant à Tingua et ses alentours vont passer à une agriculture 100% biologique pour préserver les ressources en eau du bassin versant. Les 250 agriculteurs du projet constitueront à terme le plus grand pôle de production d’aliments biologiques de Rio de Janeiro. Ricardo Vasques, directeur général de Danone Eaux Brésil, explique les motivations qui ont poussé son entreprise à s’engager dans ce projet.

Livelihoods Venture: Quelles sont les raisons qui ont poussé Bonafont à lancer le projet Livelihoods-Caruanas au Brésil ?

Ricardo Vasques: Tingua est la plus récente usine que nous ayons ouverte au Brésil pour entrer sur le marché de Rio de Janeiro. C’est actuellement notre principale usine à Rio. A l’avenir, elle deviendra notre plus grande usine du Brésil.
Le projet Livelihoods-Caruanas contribue à la pérennité de notre activité car l’eau est notre matière première. L’eau que nous puisons dans le sol est exactement celle que nous embouteillons. L’accès à une eau naturelle pure est donc décisif pour nous. Nous voulons aller au-delà des règles très sévères fixées par le gouvernement pour préserver le niveau de l’eau dans l’aquifère. Notre projet vise la préservation à long-terme de la qualité de l’eau. Comme la majeure partie du bassin versant de Tingua se trouve dans une zone protégée, nous y puisons déjà une eau de qualité. Notre objectif est de faire en sorte que cette situation perdure.

LV: Le projet Livelihoods-Caruanas va donner naissance au plus grand pôle de production d’aliments biologiques de Rio de Janeiro. Cela semble assez éloigné de l’activité quotidienne de Bonafont ?

R.V: La protection des ressources en eau est une évidence pour nous. L’enjeu est de trouver comment y arriver en impliquant la population locale afin de contribuer au dynamisme économique autour de notre usine et améliorer la vie des habitants. Il est crucial de travailler avec les fermiers car tout ce qui est répandu sur le sol va dans les nappes phréatiques. Avec le projet Livelihoods-Caruanas, nous pouvons atteindre tous ces objectifs en même temps. Nous préservons le bassin versant en faisant en sorte que les agriculteurs n’utilisent aucun produit susceptible d’altérer la qualité de l’eau. Pour cela, nous leur donnons accès à la formation, à l’équipement et à l’accompagnement nécessaires. Avec l’agriculture biologique, nous pouvons être sûrs qu’aucun produit toxique ne s’infiltrera dans le sol tandis que les fermiers auront de meilleures conditions de vie grâce à des revenus plus élevés et un accès aux marchés. Nous sommes d’autant plus ravis que ce projet permette aux fermes de Tingua de devenir le plus grand pôle d’agriculture biologique de Rio. C’est tout à fait en ligne avec l’ambition « One Planet, One Health » de Danone.

Notre ambition est de développer de tels projets autour de toutes nos usines.

Ricardo Vasques, Directeur Général de Danone Eaux Brazil.

LV: Quelles étaient les motivations de Bonafont pour s’allier avec le Fonds Livelihoods et le Sebrae ?

R.V: Mon équipe est incollable sur l’eau mais pas sur l’agriculture. Avec le Fonds Livelihoods et le Sebrae, nous avons des partenaires qui ont l’expérience et le savoir-faire pour travailler avec des fermiers. Leur soutien nous rend confiants dans la réussite du projet.
Le modèle d’investissement proposé par le Fonds Livelihoods a été décisif pour nous. Le Brésil passe par une situation économique difficile et la pertinence de mettre de l’argent dans un projet de développement durable n’était pas une question facile à appréhender. Dans le projet Livelihoods-Caruanas, le préfinancement est assuré par le Fonds Livelihoods. Nous pouvons ainsi nous focaliser sur la croissance de notre entreprise sans avoir à rogner sur nos engagements de durabilité. Si Bonafont avait dû porter l’investissement seul, il nous aurait été très difficile de faire ce projet.
De plus, nous sommes contractuellement engagés pendant 8 ans dans ce projet et nous rembourserons le Fonds Livelihoods en fonction des résultats générés. Cette durée peut paraître longue mais préserver l’eau c’est préserver la colonne vertébrale de notre entreprise et il s’agit là d’une mission permanente. Au bout de ces 8 années, nous continuerons à épauler les communautés locales. Le projet Livelihoods-Caruanas est le premier projet de ce type lancé par Bonafont mais pas le dernier. Notre ambition est de développer de tels projets autour de toutes nos usines.

Photos: Louis Perrin/ Livelihoods Funds.

Lire aussi :

Actualités
octobre 8, 2018

Interview : la recette de l’ONG Naandi pour mobiliser des milliers d’agriculteurs en Inde

L’ONG Naandi est active dans la vallée d’Araku en Inde depuis plus de 20 ans. Elle a mis en place « la méthode Araku », une approche globale des projets de développement...
Actualités
octobre 8, 2018

Comment répliquer des pratiques agricoles durables à grande échelle ?

Le projet Livelihoods – Araku #2 Comment répliquer des pratiques agricoles durables à grande échelle ? Un exemple avec les ingénieuses unités de compostage pour restaurer la fertilité de 18 000 ha...
Actualités
octobre 8, 2018

L’approche territoriale du projet Livelihoods – Araku #2 en Inde

Le projet Livelihoods – Araku #2 Un projet de territoire qui englobe les cultures nécessaires pour la sécurité alimentaire, la biodiversité et le développement économique L’ambition du projet Livelihoods –...
Actualités
octobre 8, 2018

Les fruits de l’espoir – Le projet Livelihoods – Araku #2 en Inde

Bernard Giraud  Président & Cofondateur de Livelihoods Venture Manoj Kumar Directeur général de l'ONG Naandi Depuis 2010, le Fonds Carbone Livelihoods et l’ONG Naandi travaillent ensemble pour aider les communautés...
Share This