Actualités

INTERVIEW :
Unis pour préserver l’eau au Brésil

By juin 20, 2019 No Comments

Soutenu par Bonafont, la marque du Groupe Danone qui exploite l’usine d’embouteillage de la vallée de Tinguá, à 60km au nord de Rio de Janeiro, le Fonds Livelihoods pour l’Agriculture Familiale, et le SEBRAE, l’agence brésilienne de développement des petites et moyennes entreprises, le projet Livelihoods-Caruanas mise sur une agriculture 100% durable, pour préserver les ressources en eau du bassin versant. Pour ce faire, le projet consiste à aider 250 petits producteurs de la région à adopter une agriculture biologique et à accéder à un marché urbain en plein essor. Au cœur du projet : un modèle d’investissement innovant qui repose sur la complémentarité des parties prenantes pour concilier préservation de l’eau, agriculture bio et lutte contre la pauvreté.

Pedro Vasconcellos – Responsable Développement Durable de Danone Eaux Brésil, Stéphane Perrier, Directeur Technique et Innovation de Livelihoods Venture et Aly Ndyaye, Directeur des Opérations au sein de SEBRAE, témoignent de résultats prometteurs, un an après le lancement.

Livelihoods-Venture : Pedro Vasconcellos, en quoi le projet Livelihoods-Caruanas est-il central pour les activités de Bonafont à Rio de Janeiro ?

Pedro Vasconcellos : « Après Sao Paulo, Tinguá est la plus récente usine que nous ayons ouverte au Brésil pour entrer sur le marché de Rio de Janeiro. L’eau étant notre matière première, assurer sa pérennité est primordial pour nos activités sur le long terme. D’autant plus qu’au Brésil l’eau que nous puisons dans le sol est exactement celle que nous embouteillons. L’accès à une eau pure est décisif et c’est l’origine du projet Livelihoods-Caruanas. »

LV : Aider les petits producteurs de Tinguá à adopter une agriculture durable est un aspect central pour la réussite du projet. Quel sont leurs retours, un an après le lancement ?

Pedro Vasconcellos : « Nous avons soutenu 50 familles d’agriculteurs sur l’année de lancement (2018) et leurs retours sont très encourageants. Cette année, nous avons reçu des demandes de la part de 72 familles supplémentaires qui souhaitent en bénéficier.

Pedro Vasconcellos, Responsable Projets et Développement Durable, Danone Eaux Brésil 

Autre indicateur encourageant, grâce aux kits d’agroécologie et à la formation que nous mettons à leur disposition, la production agricole devient leur occupation à temps-plein.

Par ailleurs, grâce à notre accompagnement à et à la présence d’équipes techniques sur place, les premiers producteurs ont réussi à diversifier leurs productions. Nous les aidons à sortir d’une monoculture fondée sur la production majoritairement de manioc ou de l’okra gombo (un légume exotique de culture facile, dont le goût rappelle celui de l’aubergine) pour produire de la laitue par exemple et autres fruits et légumes demandés par le marché croissant de Rio. »

Aly Ndyaye, Directeur des Operations, SEBRAE

Livelihoods-Venture : Aly Ndyaye, justement, pourriez-vous nous en dire plus sur la stratégie de commercialisation adoptée pour aider les producteurs à accéder au marché urbain ?

Aly Ndyaye : « La stratégie déployée dès le départ a été de diversifier l’accès aux différents marchés afin que les producteurs puissent eux-mêmes choisir les canaux de distribution qui leur étaient le plus adaptés. A ce jour, 4 typologies de marchés à Rio de Janeiro sont intéressées par les productions de Tinguá : des écoles, des réseaux de vente de paniers de fruits et de légumes de saison (avec une capacité de vente de 1000 paniers par mois), des grandes surfaces et supermarchés ainsi que des points de vente en direct (foires notamment).

Pour renforcer la visibilité des producteurs et leur permettre d’accéder à un réseau de distribution encore plus grand, nous sommes actuellement en train de finaliser la création d’une association qui sera gérée par les producteurs. Par ailleurs, les prix des produits sont pour le moment fixés de manière à garantir la durabilité et la rentabilité pour les agriculteurs. 

Autre élément très important : le calendrier annuel et le respect de la saisonnalité. Nous aidons les producteurs à adapter leurs productions selon les saisons et les enjeux climatiques. Les équipes techniques sur place évaluent la cohérence entre la demande du marché et les cultures adaptées à la région. »

LV : Comment est-ce que le partenariat Livelihoods-SEBRAE permet de concrétiser les ambitions du projet ?

Aly Ndyaye : « Il s’agit d’un partenariat très intéressant et fructueux car complémentaire. En effet, au sein de SEBRAE nous avons déjà aidé 10 000 fermes au Brésil à passer à une agriculture durable, grâce à nos kits d’agroécologie. Nous accompagnons les producteurs de manière personnalisée grâce à la présence de consultants sur le terrain, ce qui permet de combiner formation technique et économique, pour optimiser les méthodes de production.

En parallèle, l’appui du Fonds Livelihoods est essentiel dans la réussite du projet et ce à plusieurs titres :

  • garantir la préservation de l’environnement tout en valorisant les agriculteurs qui cultivent la terre en les aidant à vivre de leurs productions.
  • encadrer le budget dans la durée, grâce à la création d’un fonds par les agriculteurs eux-mêmes pour faire bénéficier les nouveaux arrivants.
  • faciliter les échanges ente les différents partenaires et assurer le bon fonctionnement des activités sur le terrain.

Les missions sont également bien réparties entre les différents acteurs du projet. Ensemble nous avons réussi à identifier un marché bien défini, à concrétiser la certification bio des producteurs bénéficiaires et à obtenir des résultats encourageants sur la première année. Cela se traduit notamment par les retours des producteurs qui témoignent de leur enthousiasme, de leur esprit d’entraide. Ils nous témoignent également de leur confiance au quotidien. C’est très valorisant pour la suite. »

Livelihoods-Venture : Stéphane Perrier, en tant que Directeur Technique et Innovation, vous avez suivi le projet depuis le lancement. Quelles sont les originalités du projet ?

Stéphane Perrier : « Il s’agit d’un projet dans lequel nous investissons sur 8 ans pour atteindre des résultats concrets et durables. Il s’agit d’amorcer une dynamique qui continuera et s’amplifiera au-delà de l’intervention de Livelihoods.

Stéphane Perrier, Technical & Innovation Director, Livelihoods Venture

Autre élément important : la communication et la proximité entre les différents acteurs. Les partenaires du projet, du producteur au consommateur final, en passant par les animateurs et équipes techniques, sont réunis dans un rayon de 50km. Les producteurs sont eux-mêmes situées à moins de 10km les uns des autres.

Aussi, les producteurs s’organisent autour de la création d’une association, qui leur permettra d’accéder à un marché plus grand. Nous sommes dans un esprit collectif qui favorise l’entraide entre producteurs. »

 

 

Photos: Louis Perrin/ Livelihoods Funds.

Actualités
novembre 4, 2019

We are hiring a Senior Agroecologist
& Program coordinator

Ready to make a change for the livelihoods of smallholder farmers while preserving natural resources?…
Read More
Actualités
octobre 29, 2019

LE FARMER INCOME LAB :
L’approche innovante de Mars pour réduire la pauvreté

Eradiquer la pauvreté des chaînes d'approvisionnement de l'industrie alimentaire est un défi ambitieux que Mars…
Read More
Actualités
octobre 29, 2019

FAITS ET CHIFFRES CLES:
Investir dans l’agriculture est plus efficace que tout autre secteur pour réduire la pauvreté dans le monde

2/3 DES PLUS DÉMUNIS VIVENT EN MILIEU RURAL Même si des progrès ont été réalisés…
Read More
Actualités
octobre 29, 2019

Une interview avec Barry Parkin,
Directeur du Développement Durable, Mars

Fondé par Mars en juillet 2017, le Farmer Income Lab est un véhicule collaboratif qui…
Read More
Actualités
octobre 29, 2019

 Éliminer la pauvreté :
Le grand débat sur le revenu des fermiers

Des millions de petits exploitants agricoles nourrissent la population mondiale, mais peuvent difficilement nourrir correctement…
Read More
Actualités
septembre 24, 2019

6 CHOSES A RETENIR
SUR LA PERTE DE LA BIODIVERSITE

Les conclusions du dernier rapport de l’IPBES  montrent non seulement que la perte de la…
Read More
Actualités
septembre 24, 2019

Interview avec Emmanuel Faber :
OP2B agira concrètement pour la biodiversité

Emmanuel Faber, Vice-président et PDG de Danone et Président du Conseil du Fond Livelihoods pour…
Read More
Actualités
septembre 23, 2019

One Planet Business for Biodiversity (OP2B):
UNIS POUR PRESERVER LA BIODIVERSITE

La biodiversité, ou diversité des systèmes naturels est la colonne vertébrale de la vie, les…
Read More
Actualités
septembre 5, 2019

Les experts du climat confirment :
LE SOL JOUE UN ROLE CLE POUR LUTTER CONTRE LE RECHAUFFEMENT CLIMATIQUE

Le 8 août dernier, le Groupe d’experts Intergouvernemental sur l’évolution du Climat (GIEC) a publié…
Read More
Actualités
septembre 4, 2019

Livelihoods Venture à la COP14 :
4 questions à Bernard Giraud sur la restauration des sols

Bernard Giraud, Co-Fondateur et Président de Livelihoods Venture a été invité à participer aux discussions…
Read More
Share This